Un petit bout de Lyon en 2 jours [France, 2021] {découverte de ma nouvelle vie lyonnaise}

De tout ce que j’ai vu ce weekend, ça a été mon endroit préféré. Une vue incroyable sous un ciel magnifique. Un peu de musique joué par un guitariste et un chanteur. Des gens qui rient, qui se prennent en photo, qui admire la vue et la basilique et moi, accoudé au mur, un peu perdu dans mes pensées.

Lyon : je n’y avais jamais mis les pieds et pourtant la perspective de ce petit weekend là-bas m’excitais beaucoup. J’avais vraiment très envie de découvrir la ville, ses arrondissements, ses quartiers, ses habitants, ses lieux touristiques… Pourquoi ? Bien, parce que Fanny et moi, nous allons partager la même aventure d’ici peu : partir vivre à Lyon !

Et oui, dès septembre, je pars m’installer toute seule (avec mes bébés chats, of course) dans cette grande métropole, et ça pour au moins deux ans. Car, vous le savez peut être déjà, mais j’ai été admise pour mon Master 1 à l’Ecole Supérieur de Commerce et de Developpement 3A, dans la ville de Lyon. Reprendre mon master après cette année de césure, c’est vraiment ce que je désirais le plus. Surtout que cette école était mon premier choix, car, sur le papier, elle correspond parfaitement à mon projet pro. Enfin bref, et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Fanny a également été acceptée à son Master 1 à l’Icart, dans la même ville : on part donc s’y installer toutes les deux à la rentrer de septembre. Du stresse ? Beaucoup beaucoup. Mais du bon stresse, je vous assure.

Photo de Thu00e9o Segantini sur Pexels.com

On est donc partie avec Fanny (que je ne vous présente plus) et Claude (un ami, son chéri, avec qui on était déjà partie à la découverte de la Bourgogne cette année – clic pour lire), pour découvrir la ville, trouver de bonnes adresses et des bons plans pour des appartements.

Au programme pour vous aujourd’hui, je vous fais découvrir quelques petites adresses autour de Lyon 5 :

  • 1# Le 5e arrondissement : quartier St Jean et rue du Bœuf (bars, restos et bonnes adresses)
  • 2# La place Bellecour (à la recherche d’un appart en ville)
  • 3# Le Musée des Confluences (+ conduire dans Lyon, really une expérience unique)
  • 4# Les Halles et la Tour Incity de Lyon.
  • 5# Basilique Notre Dame de Fourvière et sa vue incroyable (+ le funiculaire de Lyon)
  • 6# Vidéo de notre petite virée.
  • 7# MyMaps : je vous partage mes adresses du weekend sur une carte.

1# Le 5e arrondissement : bars, restos et bonnes adresses.

La rue du Bœuf.

Evidemment, nous n’avions pas le temps de visiter la ville entière en si peu de temps, nous nous sommes donc concentré sur le quartier autour de notre appartement, trouvé sur AirB&B.

L’appartement se situe rue du Bœuf, une rue très passante et très animé en journée avec beaucoup de cafés, restaurants, librairies, galeries ou petits théâtres une rue que j’ai aimé dès mon arrivé. Les plantes un peu partout et les devantures qui font très vielle librairie donnent un charme exceptionnelle à la rue (mais mes photos ne le lui rendent pas).

Rue du Bœuf, Lyon

Mes adresses :

Un thé glacé à la menthe ? J’ai adoré celui du resto Le Touareg, juste à côté de l’appart, pour ce qui est de la nourriture, je n’y ai pas mangé donc je ne peu rien vous recommander.

Le quartier St Jean.

La Cathédrale St Jean, qui se situe sur la place St jean, dans le quartier St Jean, est une cathédrale construite de 1175 à 1480 en plein cœur du quartier médiévale et renaissance du vieux Lyon. C’est un édifice magnifique entouré de pleins de bars et de restaurants plutôt sympathiques. De cette place, on peu même voir la Basilique Notre Dame de Fourvière, dont on parlera un peu après.

Place St Jean, Lyon

Mes adresses :

Brasserie Gabriel : honte à moi qui n’avais jamais gouté de Spritz de ma vie. je ne jurais que par la Pina Colada jusqu’à ce que je découvre à la Brasserie Gabriel, en me posant en début de soirée, le gout du Spritz : c’est tellement bon. Le bar se situe sur la place St Jean et nous pouvons boire en verre juste en face de l’immense Cathédrale qui porte le même nom.

Spritz, Brasserie Gabriel, Lyon

Terre Adélice : un glacier que j’ai adoré ! On a bien essayé d’y allé dès le début de notre weekend mais il y avait toujours une immense file d’attente devant, et on sait maintenant pourquoi. Plus de 100 parfums de glaces et sorbets Bio à découvrir. Dont certains pour les plus audacieux : roquefort, lard, fromage blanc de chèvre… Ou plus classique café, chocolat, citron vert… On a le choix.

Evidemment, j’ai choisis trois parfums peu banales : fromage blanc de chèvre, miel / romarin et potimarron / châtaigne. Le dernier était mon préféré. Fanny en a pris gout foin, et le gout correspondait exactement à l’odeur, bien que je n’avais jamais gouté de foin c’est exactement à ça que je m’attendais (bon, je vous l’avoue, je n’ai pas vraiment aimé celui-ci). je recommande donc vivement le Glacier Terre Adélice.

Terre Adélice, glacier, Lyon

Restaurant le Vieux Lyon : le premier soir, nous avons galéré à trouver un endroit pour manger, parce qu’a trois, on a des gouts super différents, et il fallait quelque chose pour nous tous. Les restaurants du coin on quasiment tous la même carte de spécialités, ce qui était un peu dommage. On s’est donc finalement arrêté sur Le Vieux Lyon, où on a pu boire un communard (= vin rouge + crème de cassis) et manger des salades qui étaient très bonnes.

Salade, restaurant Le Vizux Lyon

Yogolicious : j’ai gouté les yaourts glacés du Yogolicious de la rue St Jean, et j’ai bien aimé le concept de payer au poids. On choisis note base (yaourt nature et végan pour moi), on remplis notre pot et on y met ce que l’on veut : chocolat, bonbons, arachides, coulis, fruits… Et j’ai mangé ça en me déambulant dans les rues le soir.

Yaourt Glacé Yougolicious Lyon

Le Café de la Cathédrale : on a fait une toute petite pause là bas avant de repartir, où nous avons trouvé le patron (?) vraiment très sympathique et drôle. De manière générale, les gens que j’ai croisé dans cette ville étaient très sympas et avenants. Au Café de la Cathédrale, j’ai juste pris un verre de sirop de violette.

Sirop de Violette, café de la Cathédrale, Lyon

Yaoz : Un bon Bubble Tea ? Je peux vous conseiller Yaoz, dans la rue St Jean, du choix dans les thés glacés et les billes mais aussi des Yaourts Glacés et des Bubble Waffle. Parfait quand il fait si chaud.

Bubble Tea Place St Jean, Lyon

Le jardin des curiosités.

Si je ne l’ai mentionné que maintenant et pas dans les titres, c’est que j’ai été un peu déçu. On m’avait vendu un jardin exceptionnelle au allure du Canada, et je n’ai trouvé qu’un jardin entouré d’un muret (avec une vue qui n’en reste pas moins jolie, il faut l’admettre). Le coin est un peu comme un jardin secret, rien n’indique son existence et c’est qui fait de cet endroit un jardin tant apprécié par la majorité.

Le titre m’évoquait les Cabinets de Curiosités (qui est quelque chose que j’adore), et je m’attendais à trouver quelques statues, plantes, pierres… qui sortent de l’ordinaire, mais rien de tout cela. Seul quelques chaises un peu originales pour se poser.

Vue depuis le Jardin des Curiosités, Lyon

Cabinet de Curiosités : pièces où sont entreposées et exposées des « choses rares, nouvelles, singulières », on y trouve un mélange hétéroclite comprenant : des objets d’histoire naturelle comme des pierres (précieuses ou fossiles), des animaux (empaillés, insectes, coquillages, dents) et des végétaux (herbiers). Mais aussi des objets fabriqués par l’Homme comme des œuvres d’art, des armes, des objets archéologiques ou des instruments scientifiques. A l’époque, beaucoup d’intellectuel ou de riche en possédaient dans leur maison et la faisaient visiter aux invités.

2# La place Bellecour (à la recherche d’un appart en ville).

Bellecour est la plus grande place de Lyon, mais aussi la quatrième plus grande place de France. Elle est entièrement piétonne et en son centre se trouve une statue de bronze de Louis XIV. Elle se situe dans le 2e arrondissement, sur la presqu’île que je trouve magnifique.

Place Bellecour, de lyonsecret.com

Nous sommes passé par là lors de notre tournée des agences immobilières : le tourisme, c’est bien, mais trouver un appart pour la rentrée, c’est mieux. Et la tache s’avère difficile : beaucoup de demande pour très peu d’offre, il va falloir être réactive si on veut vraiment quelque chose de bien qui correspond à nos critères. Je vous l’annonce direct : on est repartie sans rien, les apparts dispos ne vont pas nous attendre jusqu’à aout (premier dispo, premier servis, c’est normal), il va falloir attendre un peu, mais les conseils des agences nous ont bien aidés.

3# Le Musée des Confluences.

Quartier La Confluence, Lyon 2e.

Situé à la pointe de la presqu’île, le quartier est loin d’être aussi beau qu’au abord de la Place Bellecour. Du trafic, de grandes routes, de gros bâtiments pas toujours très esthétiques Et de la pauvreté, ce qui ne manque pas de nous rappelé à la réalité : nous sommes dans une grande métropole et tout le monde n’a pas cette chance que de vivre dans un beau quartier comme celui de St Jean.

C’est dans ce décors que ce trouve le musée que nous avons visité.

Musée des Confluences, Lyon

Le Musée des Confluences.

Le Musée des Confluences est donc un célèbre musée lyonnais d’histoire naturelle, d’anthropologie et des sociétés et civilisations; il a été ouvert en 2014. Les collections du musée sont donc principalement constitué autour des sciences naturelles.

Il est gratuit pours étudiants et l’entrée est a 5€ pour les moins de 26 ans.

Les expositions permanentes :

La partie permanente repose sur quatre espaces d’expositions, situés au deuxième étage.

Origines, le récit du monde.

Remplis de fossiles et autre squelettes de dinosaures et de pierres et météorites datant de la même époque. Ma partie préféré, évidemment. Comme tous les enfants, j’ai toujours aimés les dinosaures, mais cette passion n’a jamais cesser de grandir au file des années, et au file des livres et expositions que j’ai pu voir.

Mammouth de Choulans, Musée des Confluences, lyon

Espèces, la mille du vivant : cette partie montre l’histoire d’animaux et d’hommes, on peu y voir des animaux momifiés, des représentations de dodo ou divers magnifique insectes.

Société, le théâtre des Hommes : cette partie expose des objets qui ont permis à l’Homme de se constitué en civilisation. On y trouve la représentation de la matérialité comme la production, la dématérialisation comme la monnaie, l’échange social par le langage…

Eternité, vision de l’au-delà : cette dernière est consacré à la représentation de la mort dans l’histoire de civilisations.

J’ai beaucoup aimé l’exposition, tout y était intéressant et expliqué. Beaucoup d’effets sonore qui nous plongent dans l’ambiance, une mise en scène et une médiation présentes. Chacun à son style de musée et ses propre attentes. Moi, j’adore l’histoire naturelle et autres expositions de curiosité, encore plus quand c’est bien expliqué.

Musée des Confluences, Lyon
Musée des Confluences, Lyon
Les expositions temporaires :

Une Afrique en couleur.

« Loin des clichés noir et blanc qui ont popularisé sa beauté, cette exposition propose une immersion dans une Afrique où la couleur est reine. Des masques et des statuettes peints de couleurs vives aux textiles multicolores qui inspirent les grands couturiers, la gamme colorée des corps, des vêtements, de la rue ou du surnaturel se décline à l’infini, au sein d’arts africains quotidiens et populaires. »

Musée des Confluences

L’expo dure jusque aout 2021, il vous reste encore un peu de temps pour admirer la collection de statues, bijoux et autres objets colorés.

Makay, un refuge en Terre Malgache.

« Partons en expédition dans l’une des dernières poches de biodiversité de la planète !
Formé de centaines de canyons inextricables, le massif du Makay, situé au sud‐ouest de Madagascar, est une œuvre monumentale de la nature. Ses vallées sont devenues un refuge qui a permis à des groupes d’animaux et de végétaux de se différencier au point d’engendrer de nouvelles espèces. L’exposition vous propose un parcours en immersion dans ce labyrinthe géologique méconnu du grand public, inaccessible et pourtant menacé par des activités humaines en expansion. »

Musée des Confluences

Vous pouvez admirer l’expo jusque aout également.

L’oiseau rare, de l’hirondelle au kakapo.

« Les oiseaux nous émerveillent. D’une grande diversité de tailles, de couleurs, de chants, de becs ou encore d’œufs et de nids, ils ont conquis le ciel et sont présents dans tous les milieux. Du colibri à l’autruche, on recense plus de 10 000 espèces dans le monde. Malgré leur grande capacité d’adaptation, les oiseaux sont aujourd’hui en grand danger. Victimes collatérales des activités humaines, leur déclin s’accentue d’année en année. Aujourd’hui, 1 espèce sur 8 est menacée d’extinction à l’échelle mondiale. Disposant de la 2ème plus grande collection d’oiseaux de France, le musée a sélectionné pour cette exposition près de 240 spécimens, issus des collections historiques du muséum et de l’importante donation d’Hubert Bonnetain en 2018. »

Musée des Confluences

Vous avez jusqu’en janvier 2022 pour ne pas la louper, on peut, comme indiqué, y trouvé une immense variété d’oiseaux, de nids, d’œufs…

Musée de Confluences, Lyon

La terre en héritage, du Néolithique à nous.

« La Terre en héritage, du Néolithique à nous, vous propose d’observer les grands défis environnementaux contemporains à l’aune d’une période charnière de notre histoire, le Néolithique, qui marqua le début de notre exploitation de la Nature et bouleversa notre relation aux autres êtres vivants. L’exposition déroule le temps afin d’identifier des moments-clefs de l’histoire où s’amorcent des modifications environnementales d’une ampleur sans précèdent, dessinant l’Anthropocène. »

Musée des Confluences

Puis la petite dernière que j’ai vu, dispo jusque janvier 2022 également. Celle-ci a été ma préféré de ces expos temporaires d’ailleurs, je l’ai beaucoup aimé.

Musée des Confluences, Lyon

Site internet pour plus d’infos : museedesconfluences.fr

Conduire dans Lyon, une expérience unique.

Conduire dans Lyon, c’est incroyable. Les routes et la circulation dans cette ville sont détestables. Des routes à quatre voies, des feux, des passages piétons et des sens-interdit de partout et des conducteurs très désagréables. Si je ne vais pas assez vite, je me fait doubler agressivement ou claxonner, mais si je tente une manœuvre rapide, c’est la même chose. Je vais donc, dès septembre, redécouvrir les joies des transports en commun, ce qui va être beaucoup plus simple pour moi. Même le vélo, ça ne me tente plus tant que ça finalement.

Ma conduite dans Lyon nous a valu quelque fou-rires, mais je ne vais pas réitérer l’expérience.

4# Les Halles et la Tour Incity de Lyon.

Le marché des Halles Paul Bocuse.

Les Halles, aussi appelé ventre de Lyon, est un immense marché couvert de 13 500 m² situé dans le 3e arrondissement. Il y a une soixantaine de commerçant et restaurants qui proposent des spécialités de la ville.

On y est allé se promener un matin.

Les Halles de Lyon Paul Bocuse

Site internet pour plus d’infos : halles-de-lyon-paulbocuse.com

La Tour Incity.

De ces 200 mètres de haut, la Tour Incity est, depuis sa construction en mars 2016, la plus haute tour de Lyon. Elle accueille les sièges de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes et de la direction des TER de la SNCF.

Tour Incity, Lyon

C’est également la première haute tour de Haute Qualité Environnemental de centre-ville en France.

Elle se situe dans le 3e, non loin des Halles de Lyon.

5# Basilique Notre Dame de Fourvière et sa vue incroyable.

Nous avions dû déjà arpenter la vieille ville, remplis d’escaliers et d’interminables montées pour aller jusqu’au Jardin des Curiosité (dont je vous parle plus haut). C’est pourquoi cette fois ci, pour grimper, nous avons pris un transport : le funiculaire.

Basilique Notre-Dame de Fourvière, Lyon

Le funiculaire de Fourvière.

Pour monter admirer de près la Basilique de Fourvière, qui surplombe la ville, il est possible de prendre le funiculaire pour 3€ (aller-retour).

Funiculaire Fourvière, Lyon

Petite déception quand nous nous sommes rendu compte que le funiculaire n’avait pas de vue sur Lyon mais passait en sous-terrain, nous devions attendre d’arrivé en haut pour voir la ville.

Photo de Atypeek Dgn sur Pexels.com

Le début du funiculaire est en extérieur, et je pensais qu’il le serait tout le long de la monté.

Basilique Notre dame de Fourvière.

Je vous ai trouvé un petit topo sur le site de la basilique, histoire de vous contextualiser un peu le truc :

« La basilique Notre-Dame de Fourvière est l’œuvre des architectes Bossan et Sainte-Marie Perrin. Elle est édifiée à partir d’une souscription publique en 1870 et consacrée en 1896.
Du haut de “la colline qui prie”, la basilique dédiée à la Vierge Marie est classée monument historique. Elle fait partie du site lyonnais inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Aujourd’hui, emblème de la ville de Lyon, la basilique accueille chaque année plus de 2,5 millions de pèlerins et visiteurs. »

fourviere.org

En sortant du funiculaire, on tombe nez-à-nez avec la grande basilique. Et, elle est vraiment magnifique.

Basilique de Fourvière, Lyon

Et, si on en fait le tour, on se retrouve face à une vue incroyable sur une bonne partie de la ville de Lyon.

Basilique de Fourvière, Lyon
Vue de la Basilique de Fourvière, Lyon

De tout ce que j’ai vu ce weekend, ça a été mon endroit préféré. Une vue incroyable sous un ciel magnifique. Un peu de musique joué par un guitariste et un chanteur. Des gens qui rient, qui se prennent en photo, qui admire la vue et la basilique et moi, accoudé au mur, un peu perdu dans mes pensées.

Lyon

Voilà, devant moi s’étend Lyon, ma future nouvelle vie se trouve ici, et j’ai encore du mal à réalisé que tout cela sera mon quotidien dans quelques mois. Le soleil, les rues pavés, les musiques dans les rues, un appartement pour moi toute seule dans une grande ville presque inconnu, une nouvelle école, des nouveaux amis et pleins d’autres possibilités elles aussi nouvelles. La prochaine fois que je reviendrai, ce sera pour un déménagement. J’ai hâte. J’ai hâte mais pas trop à la fois. Je ne suis pas pressée, je veux profiter de voir tous les jours ma famille et mes amis qui vont tant me manquer, et puis, je laisse derrière moi un travail qui compte beaucoup.

Promis : je ne modifierai en rien cet article jusqu’à la fin de mon Master, je veux garder figé ce que j’ai ressentie, et je veux relire tout ça dans quelques années avec un peu de nostalgie.

Sur ce, à bientôt pour, d’ici là, de nouvelles aventures !

Laurine.

6# Ma petite vidéo du weekend dispo sur Insta :

Retrouvez mes bonnes adresses sur Mapstr :

Click pour voir la carte : @laurine_mchl

Retrouvez-moi sur Instagram :

7 commentaires sur « Un petit bout de Lyon en 2 jours [France, 2021] {découverte de ma nouvelle vie lyonnaise} »

  1. Lyon est une ville absolument magnifique ! J’y vais environ une fois par an/max tous les deux ans. J’y vais encore cet été d’ailleurs pas longtemps mais un peu. Capitale de la gastronomie! Superbe ville . Belle soirée

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s