Lyon : découvrir et redécouvrir la ville [voyager seule]

5h42 : c’est le temps que j’ai pour vous écrire cette article. J’ai réussis à trouver un train direct à Part Dieu pour rentrer jusqu’à chez moi sans avoir de correspondance, et sans payer ultra cher. Soyons donc rentable, un article voyage ne saura jamais sortie en aussi peu de temps ici.

Je suis donc partie deux jours à Lyon pour me promener, mais surtout pour trouver mon nouvel appartement : le temps commence à presser, et je commence même à me demander de quelle couleur sera la futur tente Quechua que j’installerai au coin d’une rue près de ma nouvelle école en septembre (it’s a joke, of course). Enfin, je ne désespère pas (pas trop).

Au programme aujourd’hui :
  • TGV, correspondances, métro & co : on parle de transport.
  • Les choses à découvrir (et redécouvrir) à Lyon.
  • Mes petites adresses du jour pour manger.
  • L’Hôtel Campanile*** du quartier de la Guillotière.
  • Les aventures de Laurine : parce que ça ne se passe jamais comme prévu.
  • Voyager seule, je vous en parle un petit peu.
  • Trouver un appart à Lyon, c’est infernale.
Lyon, France

TGV, correspondances, métro & co : on parle de transport.

Pour aller à Lyon la dernière fois (cliquez ici pour voir l’article de notre weekend entre copains), on avait pris notre voiture, et je ne conseille pas (enfin, tout dépend de la région où vous habitez). 4h30 de route allé sans climatisation (bon, déjà), à devoir changer de conducteurs, payer l’essence et les péages, sur place le parking et surtout conduire à Lyon, quelle horreur (mais ça, j’ai déjà du vous le dire un bon paquet de fois). Au total, 180€, à partager en trois.

Aujourd’hui, je pars toute seule, et je pense que le train est la meilleure solution. Je m’y suis prise un peu moins d’une semaine avant le départ et j’ai trouvé un billet à 82€ pour aller à Lyon, mais avec une correspondance à Paris où il fallait changer de gare : it’s ok. Et pour le retour, le train dans lequel je vous parle en direct-live, pour 63€. Je suis donc pas trop mal, et je ne serai pas embêter sur la route.

Là bas, pas besoin de voiture, vous vous en doutez surement mais la ville est super bien desservie et le métro, c’est juste super pratique (1.90€ le billet unique). Même si j’ai plus souvent marché, pour me promener.

Les choses à découvrir (et redécouvrir) à Lyon.

La cathédrale Saint Jean.

J’ai eu la chance de trouver des appartements à visiter dans ce quartier que j’avais énormément apprécié lors de ma première venue dans la ville : Lyon 5, le quartier de la vieille ville. Animé et bourré de charme.

Cathédrale Saint Jean, Lyon

J’ai donc flâné dans les ruelles et je me suis posée en face de la Cathédrale.

La Place Bellevue.

Je comptais y admirer le levé du soleil, mais la journée que j’ai passé était si épuisante que je savais que je ne pourrais jamais me levé si tôt le lendemain. Après ma dernière visite d’appartement, j’ai donc décidé d’aller y faire un tour en fin d’après-midi. Alors, je vous le dis, il faut la mérité cette vue, et ça n’avait rien de reposant. Il faut forcément monter pour arriver face à la vue imprenable sur la ville. J’ai adoré.

Place Bellevue, Lyon

Mais, pour moi, jamais ça ne peut rivaliser avec Fourvière, qui reste la meilleure dans mon cœur (si vous me suivez sur Instagram, vous-même vous savez).

Jardin Général Charles Delestraint.

Petit parc où je me suis posé pour commencé le montage vidéo du Reels Instagram de mon petit weekend. Il n’a rien de touristique, c’est un petit bout de verdure ombragé au milieu de la ville. Idéale pour y aller avec des enfants, quand on est lyonnais et que ne n’avons que la ville comme terrain de jeu.

Adresse : rue Pravaz Lyon 3.

La cathédrale de Fourvière.

Sans doute l’endroit que je préfère dans la ville pour le moment, j’ai eu un énorme coup de cœur pour ce lieu lors de ma dernière venue à Lyon. Evidemment, je voulais retourné me poser là-bas mais le funiculaire de Fourvière est en travaux jusque fin juillet et, je n’aurais pas eu le temps de faire l’aller-retour en y montant à pied.

Cathédrale de Fourvière, Lyon

La vue y est incroyable sur Lyon et l’ambiance vraiment sympa, de plus, il y a une cathédrale et vous connaissez mon amour pour ces édifices religieux. Vivement la prochaine fois.

Mes petites adresses du jour pour manger.

L’épicerie, le Bistrot à tartines.

Arrivé à Lyon a 11h, mon premier RDV n’était qu’a 14h, j’avais donc un peu de temps pour me promener et choisir un petit resto où manger. J’ai donc choisis L’épicerie, le Bistrot à tartines, dont le nom évocateur me donnait plutôt envie. C’était délicieux, et la personne qui semblait être le propriétaire était très cool.

L’épicerie, le Bistrot à tartines

J’ai pris un petit verre de Chuchen (du vin au miel), des tartines froides au chèvre et thym et une tartine chaude au trois fromages et aux poires. Je ne pensais pas que c’était si consistant (en me servant, on m’a dit « il y ara une deuxième personne avec vous, c’est ça ? » Non, non, c’est tout pour moi, donnez moi ces assiettes). Mais c’était très bon, et j’ai fini par tout manger.

Adresse : 2 rue de la Monnaie, Lyon 8.

Le Fournil de L’Opéra.

Pour rentrer tranquille manger à l’hôtel, en redescendant de la Place Bellevue (qui porte si bien son nom), je me suis arrêter prendre une petite part de tarte à la courgette et au thym, un panini courgette-avocat-féta, un pain-gâteau et une citronnade pour le soir à l’hôtel. Je voulais manger devant mon PC en travaillant un peu (vive les vacances, meuf).

C’était super bon, de manière général, manger en boulangerie est toujours top mais j’ai vraiment aimé Le Fournil de l’Opéra.

Adresse : 15 Place Louis Pradel, Lyon 1.

Café Paul, Gare Part Dieu.

Des cafés Paul, il y en a un peu partout et malgré le prix un peu élevé, le café est bon. J’ai pris un Flat White, une sorte de café latte plutôt pas mal avant d’embarquer dans mon train du retour.

Adresse : 38 rue de la Villette, Lyon 3.

Bonus : Starbucks Gare de Lyon, à Paris.

C’est un Starbucks, d’habitude c’est pas mon truc mais là, ce qu’ils proposaient me donnait plus envie que le reste. Leur Thé Matcha Latte est magnifique et j’ai pris ça lors de ma correspondance à la Gare de Lyon, à l’aller (tout en lisant un livre dans ce train, je te mets au défis d’être plus bobo que moi, là)

Thé Matcha Latte Starbucks Coffee

Adresse: Gare de Lyon, Paris.

Hôtel Campanile*** du quartier de la Guillotière.

Je voulais trouver un hôtel qui ne soit pas trop cher et plutôt bien situé par rapport aux RDV que j’avais tous au long de la journée. Campanile, c’est une chaine d’hôtel qui est toujours très bien et j’ai trouvé une chambre pour 57€ sur booking.fr avec le petit déjeuner à volonté (c’est important de la préciser, à volonté), inclus. Quand on voyage seule, on paie seule une chambre où l’on pourrait être à deux, forcément ça fait plus cher.

Chambre Hôtel Campanile Berges du Rhône
Hôtel Campanile

L’hôtel est super, confortable et il y a une baignoire dans la chambre (et j’en ai profiter, après avoir bsosé un peu, pour faire une petite soirée bain + reportages Arte sur l’Irak –Laurine passion dictateurs du Moyen-Orient be like).

Par contre, je n’ai absolument pas apprécié le quartier dans lequel il se situe : la Guillotière. Pour être totalement honnête, j’ai passé la journée à parcourir la ville et à chaque fois que je passais ici, à chaque fois, c’était regards insistants et gênants, interpellations dans la rue pour me dire que je suis belle ou pour me parler… Galères que je n’ai eu dans aucuns autres quartiers pour le moment, mais là, ça arrivait littéralement à chaque groupes de personnes que je croisais (à l’exception de deux, trois, peut être). En gros, pas super safe quand tu voyages toutes seules et que tu es une femme… Il y a encore du progrès à faire en France. C’est pourquoi je ne suis pas rentrée très tard et que j’avais pris quelque chose pour manger directement dans ma chambre et non au resto : le soir, ce serait forcément pire et j’étais mal à l’aise, un des inconvénients de voyager seule.

Adresse : 4-6 rue Mortier, Lyon 3.

Cathédrale de Fourvière, Lyon

Les aventures de Laurine : parce que ça ne se passe jamais comme prévue.

Evidement, il y a eu des galères, ça aurait été trop beau sinon. Entre les PV et cartons entassés sur notre voiture à Amsterdam, les essuie-glaces qui me lâchent pendant une tempête sur l’autoroute lors du départ en Bourgogne, se perdre en forêt lors d’une randonné en AlsaceVous connaissez à me connaitre, je suis la reine pour me mettre dans des galères.

Aujourd’hui, rien d’aussi fou, mais quand on voyage seule, il faut s’assurer d’une chose : avoir de la batterie sur son téléphone. Le portable, c’est un outils essentiel et il faut bien l’admettre, sans lui, nous sommes perdue (et au sens littérale du terme, aujourd’hui). J’avais un RDV dans une heure et aucune idée de comment m’y rendre sans Google Maps, je devais donc retourner à l’hôtel récupérer un peu de batterie (et oui, car je n’avais pas de chargeur sur moi, attendez). Sauf que ça aussi, ce fut compliqué.

A l’ancienne, j’ai trouvé une carte de Lyon au dernier endroit où j’avais eu rendez-vous, et présentant le truc arriver, je l’ai prise avec moi. Toujours suivre son instinct. J’ai réussis à me repérer et comme la rue de l’hôtel était trop petite pour être indiqué, j’ai retrouver la station de métro où j’étais descendu pour m’y rendre la première fois. C’était une galère, mais j’ai fini par retrouver mon chemin grâce a un plan, et c’était plutôt cool.

Cathédrale de Fourvière, Lyon

D’ailleurs, j’ai eu beaucoup de chance, non loin de l’hôtel, en traversant une route, je me fais interpeler par un mec en vélo que, comme à mon habitude, je décide d’ignorer, il insiste en criant « et madame, madame » et me suis à vélo (de la chance, elle à dit au début ?). Je m’arrête pour lui demander ce qu’il y a et là, il me tend quelque chose : c’était ma carte d’identité. « Elle est tombé de votre proche, faite attention, ne mettez rien dans les poches arrières, ça tombe trop facilement, bonne journée« . Merci à cette personne de m’avoir poursuivie pour me la rendre.

Lyon, France

Voyager seule, je vous en parle un petit peu.

Voyager seule, ça en effraie pas mal d’entre vous, pourtant, ça a son lot d’avantages. Personnellement, c’est quelque chose que j’adore faire; Pourtant, vous savez à quel point j’aime partager ce que je fais avec les autres (sur Instagram, ici-même ou en envoyant des vidéos interminables où je raconte ma vie a mes proches –pardon).

On est libre de choisir son emplois du temps, on choisis ce qu’on veut faire et surtout on y va a notre rythme. Pas de concession en embêtant ses amis avec des choses qui ne les intéressent pas, et pas besoin de se farcir en retour ce qui les intéressent eux. Pas de compromis, on fait ce qu’on veut et quand on veut. C’est cette liberté que j’aime dans les voyages en solitaires. Si tu veux t’arrêter prendre 34798 photos de Fourvière sous chaque angle où tu la croises, fais-dont Laurine, qui peut t’arrêter !

De base, chez moi, je suis déjà du genre à aller faire du shopping et même aller au restaurant toute seule, c’est quelque chose que j’aime beaucoup.

Lyon, France

Les inconvénients, forcément il y en a, c’est pour certains tarifs (je vous parlait plus haut de la chambre d’hôtel). Devoir se débrouiller quand on a plus de batterie, passer des quartiers pas super safe seule et aussi (et surtout) : ne pas pouvoir se prendre en photo pour Instagram sans que tout le monde ne nous regarde avec une perche à selfie ou un trépied (armez-vous de courage, et ignorer les autres). Personnellement, la perche c’est ok, le trépied je n’ai pas encore sauter le pas (ahh le poids du regard des autres).

Trouver un appart à Lyon, c’est infernale.

Tout est dit dans le titre, je pourrais m’arrêter là.

Non, plus sérieusement, je pense qu’une fois que j’aurai trouvé mon petit chez moi, je vous partagerai mes conseils pour trouver un appartement à Lyon avec ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné pour moi. Tout ce que je peux vous dire pour le moment c’est : prenez-vous y tôt, et préparez un dossier de candidature béton pour vous battre avec les autres. Beaucoup trop de demande pour si peu d’offres.

J’ai donc visité 4 appartements (visite que j’ai obtenue après des journées à passer plus de 4h au téléphones et sur des applis comme Leboncoin, LogicImmo ou Seloger -je vous en reparlerai). Un seul d’entre eux m’a réellement plu, mais je ne suis pas en position de faire la difficile. Alors, après mon dossier envoyé, je croise les doigts pour que tout ce passe correctement. Les autres étaient soit beaucoup trop petit, soit au 6e étages sans ascenseur (c’est venère, faut pas être asthmatique) mais avec une vue incroyable sur le Vieux Lyon et Fourvière, ça vaut le coup, soit dans le quartier de la Guillotière (vous avez compris que je déteste cette endroit, je crois). J’ai visité un cube de 25m² aussi (c’est plus grand qu’une Quechua, me direz-vous).

Lyon, France

De toute façon, vous pouvez suivre tout ça en direct sur Insta, dans mes petites story quotidiennes (où je raconte largement moins de détails qu’ici, sinon c’est pas aussi cool).

C’est tout pour mes petites aventures à Lyon, n’hésitez pas a passer sur Insta (@laurine_mchl) on y est biiien.

Je vous embrasse et à très vite !

Laurine.

Vidéo de mon séjour à voir sur Instagram :

Retrouvez-moi sur Instagram :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s